Tianarivelo Razafimahefa, Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation

Les rôles et les missions des gouverneurs ne sont pas forcément clairs. Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a accepté de revenir sur certains points.

« La mise en place des Gouverneurs provoquent une rupture »

Était-il indispensable de mettre en place des Gouverneurs ?

Les CTD sont prévues par la Constitution en vigueur.  Il est précisément souligné dans ce texte fondamental dans son article 153 que les régions ont une vocation essentiellement économique et sociale. Le développement harmonieux du pays doit obligatoirement passer par la décentralisation émergente et le développement local. Aussi, est-il important de mettre en place des gouverneurs dans la mise en œuvre dans la politique de décentralisation.  Ils sont chargés de piloter le développement économique et social de sa circonscription à travers la conception d’un plan régional de développement et son exécution. Ils bénéficieront alors de l`appui et du conseil des représentants de l’État, les préfets,  dans la mise en œuvre du Plan régional de développement (PRD). L’émergence du pays passe par le développement de chaque région de l’île. Aussi, il est important de mettre en œuvre la décentralisation et d’installer des gouverneurs.

Outre l’appellation, qu’est-ce qui les différencie du chef de région ?

La mise en place des gouverneurs tend à provoquer une rupture, vis-à-vis de l’opinion publique, avec des pratiques politiques auxquelles ont été associés à tort ou à raisons les anciens chefs de région. Rappelons qu’auparavant la décentralisation a été marquée par la tutelle administrative exercée par l’État. Aussi, les gouverneurs ne doivent-ils  plus être impliqués à des activités politiques non conformes aux visées de développement régional comme l’étaient les anciens chefs de région. Il s’agit aussi de réaliser la promesse présidentielle de donner un renouveau à l’élan du développement économique régional.

Qu’est-ce qui différencieraient les gouverneurs des préfets ?

En termes d’administration, l’autorité d’un préfet se concentre au niveau territorial. Il représente le gouvernement au niveau  de la région. En plus d’assurer les fonctions régaliennes de l’État en matière de maintien de l’ordre et de la sécurité, il dispose donc des services déconcentrés de l’État. Il a le rôle d’assurer l’appui-conseil aux collectivités territoriales décentralisées. Par contre, le gouverneur est autonome par rapport au pouvoir central, son autorité s’étend vers la région. Il assure l’administration de la collectivité régionale. Il met en place des stratégies visant à promouvoir le développement économique et social ainsi que les planifications y afférentes (promotion des logements sociaux, des infrastructures pondérant, les routes d’intérêts régionales, etc.) dans le cadre du plan régional de développement.

L’un des blocages du développement des régions portait sur le conflit de leadership entre le préfet et le chef de région. Avec la mise en place des gouverneurs, ne risque-t-on pas d’amplifier cette situation ?

Il est nécessaire de préciser qu’aucun conflit ne doit exister car les missions et les attributions sont bien déterminées par les textes et elles sont bien distinctes. Les gouverneurs sont là pour le développement de chaque région. Quant aux préfets, leur rôle, entre autres, est de porter conseils et appuis aux Gouverneurs.

Propos recueillis par Raoto Andriamanambe