Les débats concernant le changement de statut des fokontany élaboré par les différents partis politiques, ont pris de l’ampleur cette année. Le parti d’opposition Malagasy Miara Miainga travaille depuis 2014 à donner plus de pouvoir aux fokontany. Le projet de loi que ce parti a élaboré, a été soumis au Parlement, mais il a été rejeté par la majorité présidentielle. Actuellement, des partis politiques œuvrent pour changer leur statut dans le cadre de la révision de la Constitution. Le MFM explique la nécessité d’un changement constitutionnel afin de donner plus d’autorité aux fokontany en raison des nombreux problèmes sociaux vécus par la population.

Le statut donné au fokonolona, pour permettre l’harmonie sociale et la décentralisation a toujours existé. Cela est écrit dans la Constitution, mais son application reste invisible en raison de l’absence d’autorité du fokontany. Le statut du fokontany a été plus clair durant la deuxième République. Donner plus de pouvoir aux fokontany est essentiel, selon les politiciens, en raison des réalités du terrain. Cependant, ce nouveau statut risque de générer un conflit de responsabilités. La mainmise du pouvoir qu’on lui octroie ainsi que les compétences du chef du fokontany suscitent aussi des interrogations, si le fokontany devient une collectivité territoriale de base.

Ilaissa Rabiata

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE