La laïcité est la séparation de l’État et de l’Église. Elle est fondée sur les principes de la neutralité de l’État, de la liberté de conscience et du pluralisme. Derrière cette définition classique se décline toute une variété de pratiques concernant les relations entre l’État et l’Église, au sens large du terme. Le modèle français instaure une séparation stricte entre les deux. La laïcité à la française diffère de celle des États-Unis là où « les hommes politiques font couramment référence à leurs convictions religieuses, sans qu’il y ait pour autant immixtion des Églises dans la conduite des affaires publiques », selon le Sefafi.

L’Observatoire note des modèles « concordataires » comme en Allemagne ou dans les pays scandinaves. Pour ces derniers, les relations entre l’État et l’Église sont fondées sur un « partenariat d’intensité variable ». Dans les sociétés se réclamant de l’islam se trouvent des États totalement inféodés aux lois de l’Islam, comme en Arabie Saoudite. D’autres instrumentalisent l’Islam au service de leurs politiques, à l’instar de la Jordanie. Enfin, certains tendent vers une certaine laïcité, davantage présente dans les textes que dans les pratiques.

Dans la Constitution de la Quatrième République malgache, la laïcité « repose sur le principe de la séparation des affaires de l’État et des institutions religieuses et de leurs représentants ». Non-immixtion réciproque de l’État et des institutions religieuses dans leurs domaines respectifs, principe de non-cumul de mandat politique et religieux, en font partie. Pour la journaliste Lova-Rabary Rakotondravony, l’« Église joue un rôle primordial, non seulement dans le développement de Madagascar, mais aussi dans sa démocratisation. Par les valeurs qu’elle véhicule, mais aussi par ses interpellations (et) contribue à l’instauration de la démocratie. (Elle) doit pouvoir ainsi continuer à jouer un rôle de balise (…) Mais pour la réussite de cette entreprise, il est plus qu’urgent qu’elle mette un frein à toute velléité de l’engager sur la voie partisane ».

Iloniaina Alain

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE