À LA UNE

Le genre dans Madagascar d’aujourd’hui et dans l’avenir

Le genre dans Madagascar d’aujourd’hui et dans l’avenir

Le regard que l’auteure porte sur la thématique du genre est celui d’une militante engagée dans le mouvement féministe de lutte pour les droits des femmes depuis plus de deux décennies. Elle rejette d’emblée la conception du genre en tant que concept purement technique et dépourvu de tout contenu...

POLITIQUE

État postcolonial malgache, une greffe qui a mal pris

État postcolonial malgache, une greffe qui a mal pris

L’État malgache a, au cours de la postcolonie, emprunté diverses trajectoires dans son processus de formation voire de déformation/ transformation. Comme nombre de ses pairs africains, le modèle d’importation n’a pas réussi sa greffe1, voire n’a pas pu supplanter la construction étatique et la forme bureaucratique précoloniale2.

Maritimisation : perspective géopolitique de la diplomatie

Maritimisation : perspective géopolitique de la diplomatie

Depuis les années 1970, la maritimisation qui est le processus d’accroissement des échanges internationaux par voie maritime s’accélère. L’auteure met en perspective la place de la Grande île au cœur de l’océan Indien à travers une rétrospective au prisme des relations internationales.

ÉCONOMIE

Toute poussée de croissance se traduit par un soubresaut politique

Toute poussée de croissance se traduit par un soubresaut politique

La trajectoire économique de Madagascar se caractérise d’abord par une « énigme », à savoir une tendance récessive qui perdure depuis l’indépendance, il y a plus d’un demi-siècle, et que rien ne semble pouvoir endiguer. Mireille Razafindrakoto, François Roubaud et Jean-Michel Wachsberger ont signé un livre référence qui explique, chiffres et argumentaires à l’appui, pourquoi la Grande île ne s’en sort pas depuis son indépendance.

SOCIÉTÉ

Lettre aux anciens du pays

Lettre aux anciens du pays

Énième nuit. Dernière nuit de confidences. Quelques murmures. Bruit léger de crépitement de flamme. Faible lumière bleue et jaune. Parfum de cire fondant. Vent léger faisant valser les rideaux des fenêtres. Ils sont là. Ils patientent. Ils ont soif d’apprendre. Ils ont faim de comprendre.