Interview de Harimanana Raniriharinosy, maître de conférence : « juste de la visibilité et des intérêts… »

Interview de Harimanana Raniriharinosy, maître de conférence : « juste de la visibilité et des intérêts… »

Quels bénéfices pourrait-on tirer de ces conférences internationales qui se sont déroulées sur le territoire malgache en 2016 ?

À mon sens, ces évènements n’ont servi qu’à la visibilité internationale pour les tenants du pouvoir. La population malgache n’en a pas ressenti les acquis palpables. Avouons-le, il n’y a pas tellement de retombées économiques à escompter. Ces conséquences tant attendues, comme la venue de touristes d’affaires, ne sont que des avantages ponctuels. C’est une goutte d’eau dans l’immensité des besoins de la Grande île. En somme, seuls la visibilité et les intérêts politiques sont en jeu. À ma connaissance, aucune théorie économique n’explique un développement rapide induit par la réception de sommets internationaux…

Pourtant, les pouvoirs publics affirment que la tenue de ces sommets a facilité les discussions lors de la Conférence des bailleurs…

La Conférence des bailleurs est la suite logique des médiations menées depuis 2009. Le retour à l’ordre constitutionnel a été un refrain maintes fois chanté. Un Comité consultatif constitutionnel conseil restreint a élaboré la nouvelle Constitution votée au forceps en 2010. Il fallait pour Madagascar retrouver le chemin de la constitutionnalité à travers un Président élu, ce qui a été le cas. La Conférence des bailleurs a été mise en œuvre pour confirmer ce semblant de stabilité qui règne.

Quelle devrait être la stratégie diplomatique menée par la Grande île ?

Avant de se pencher sur une quelconque stratégie diplomatique, il est impératif de penser prioritairement à une stratégie nationale. L’on se presse pour séduire les autres, mais il est à déplorer que la vision de société – conforme aux aspirations profondes du peuple malgache – est manquante. Le développement humain escompté correspond à un épanouissement et au bien-être de chaque Malgache.