Amélioration du score de Madagascar : Recommandations

Amélioration du score de Madagascar : Recommandations

Pour réduire la corruption et restaurer la confiance des Malgaches en la sphère politique, TI-MG recommande en priorité au gouvernement de renforcer le système de redevabilité et promouvoir une réelle séparation des pouvoirs.
Les pressions politiques exercées sur les magistrats de l’ordre administratif dans le traitement du contentieux électoral doivent, en particulier, être bannies des pratiques et les coupables de tels agissements, sévèrement sanctionnés. Il faut s’attaquer au traitement préférentiel pour assurer que les budgets et les services publics ne soient pas motivés par des relations personnelles ou orientés par des intérêts particuliers. Il est important de réglementer et contrôler le financement politique pour éviter un excès d’argent et d’influence en politique (donc transparence, traçabilité et plafonnement).
Les déclarations de patrimoine des élus et de l’ensemble des dirigeants politiques doivent être accessibles au public pour un meilleur contrôle citoyen de l’exercice du pouvoir. Il est primordial de gérer les conflits d’intérêts et s’attaquer au phénomène des « revolving doors »* qui crée des relations de dépendance malsaine entre le secteur privé et les dirigeants. Tous les acteurs de la société doivent avoir un accès ouvert et constructif à la prise de décision. Il est important de renforcer l’intégrité électorale, de prévenir et de sanctionner les campagnes de désinformation, de donner plus de pouvoir aux citoyens et protéger les activistes, les lanceurs d’alerte et les journalistes. La route vers l’intégrité, la transparence et la redevabilité est longue est ardue et elle ne doit pas seulement être pavée de bonnes intentions. Toutes les composantes de la société doivent se donner la main et unir leurs efforts pour venir à bout de ce fléau. TI-MG réitère son engagement envers la cause et promet de redoubler d’efforts en cette année 2020 pendant laquelle l’association célèbre son vingtième anniversaire.

TI-MG

*Le « revolving doors » est une rotation de personnel entre un rôle de législateur et régulateur, et un poste dans l’industrie affecté par ces mêmes législation et régulation (donc avec suspicion de conflit d’intérêt).