Le financement public de l’éducation nationale à Madagascar

Le financement public de l’éducation nationale à Madagascar

Le financement du service public de l’éducation se répartit entre l’État, les partenaires techniques et financiers, les ménages. A ce stade, l’éducation publique semble emprunter le bon chemin vers l’accessibilité et la qualité mais sa pérennité impose une ingénierie financière autre que les modes de financement classique.

Le chemin de l’école

Le chemin de l’école

Contrairement à ce que l’on a tendance à penser, l’éducation, dans le sens large du terme, a été au centre des préoccupations de nos gouvernants. Certes, certains d’entre eux étaient davantage préoccupés à satisfaire les desiderata des maîtres Fram à intégrer dans la fonction publique, dans une logique purement électoraliste perdante, ou à mater avec force et vigueur toute velléité de grèves parmi le corps enseignant ; que de s’atteler à mettre en route une politique éducative qui tiendra… la route.

Interview de Mahajoro Rekany et de Nicolas Randrianasolo sur les sénatoriales

Interview de Mahajoro Rekany et de Nicolas Randrianasolo sur les sénatoriales

Mahajoro Rekany est le Secrétaire général du parti Humaniste et écologiste de Madagascar. La formation a 15 élus dont trois maires, plusieurs présidents de conseils communaux à Toliara II, région Atsimo Andrefana, et un à Antananarivo; soit 15 grands électeurs. Nicolas Randrianasolo, député élu à Betroka et président de la commission de l’agriculture et du développement rural au sein de l’Assemblée nationale, pointe du doigt le manque de légitimité des sénateurs qui seront élus.

Interview de Vola Rakotondrazafy Andriatahina, Représentant Pays de Onudi : « La crise sanitaire représente une opportunité pour diversifier l’économie de Madagascar »

Interview de Vola Rakotondrazafy Andriatahina, Représentant Pays de Onudi : « La crise sanitaire représente une opportunité pour diversifier l’économie de Madagascar »

Développer les industries locales, renforcer les marchés régionaux, réduire la dépendance vis-à-vis des fournisseurs internationaux… Ce sont autant de leçons que la crise sanitaire a obligé à considérer pour les acteurs du monde économique. Vola Rakotondrazafy Andriatahina, le représentant pays de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (Onudi), a accepté de revenir pour nous sur ces défis.